Femme expliquant la difference entre sous-titres et transcription pour une visoconference.

Dans le paysage complexe de la communication audiovisuelle, le sous-titrage et la transcription se distinguent comme des outils essentiels, chacun offrant une approche unique à la compréhension et à l’accessibilité du contenu. Entre concision et exhaustivité, entre synchronisation visuelle et documentation écrite, ces pratiques divergent mais convergent souvent pour servir un objectif commun : rendre le contenu plus accessible à tous les publics.

Pourtant, malgré les avancées de l’intelligence artificielle, les défis persistants dans l’automatisation soulignent l’importance de l’intervention humaine pour garantir la qualité et la pertinence des sous-titres et des transcriptions. Dans cet article, nous explorons la différence entre sous-titrage et transcription, leurs utilisations variées et leurs avantages, tout en mettant en lumière les défis posés par l’automatisation et en défendant le rôle irremplaçable de l’humain dans ce domaine.

Qu’est-ce que le sous-titrage ?

mot sous-titres en anglais, ecrit avec des lettres de scrabble

Le sous-titrage est un processus indispensable dans la création de contenu audiovisuel accessible à tou•te•s. En permettant l’affichage synchronisé de texte à l’écran, il offre une expérience positive aux personnes sourdes ou malentendantes ainsi qu’à celles qui regardent des vidéos dans une langue étrangère. La nature du sous-titrage exige de la concision pour s’adapter au temps d’affichage relativement limité ; le tout en préservant l’essence et la fluidité du dialogue original !
Un texte sous-titré doit être fidèle au ton employé à l’oral de façon à reproduire l’ambiance du film, de la conférence ou du documentaire le plus fidèlement possible.

Exemple de sous-titrage : un film français est sous-titré en anglais pour le marché international. Les sous-titres doivent être succincts tout en transmettant fidèlement les nuances et l’intention des dialogues pour que les spectateurs anglophones puissent pleinement apprécier le film.

Qu’est-ce que la transcription ?

Mains d'un homme realisant une transcription ou un sous-titrage en utilisant une tablette et un ordianteur

La transcription consiste à convertir l’audio d’une vidéo ou d’un enregistrement en texte écrit. Contrairement au sous-titrage, la transcription n’est pas limitée par le temps d’affichage à l’écran, ce qui permet de créer une documentation beaucoup plus exhaustive. Cette méthode est souvent utilisée dans les contextes où une référence précise de la parole est nécessaire, comme les interviews, les podcasts et les conférences.

Exemple  de transcription : une interview avec un expert en intelligence artificielle est transcrite pour une publication académique. La transcription permet aux lecteurs de référencer précisément les commentaires de l’expert et de comprendre pleinement son point de vue sur le sujet.

Différence entre sous-titrage et transcription : des utilisations complémentaires

Bien que le sous-titrage et la transcription diffèrent dans leur approche, ils peuvent être utilisés de manière complémentaire pour répondre à divers besoins en matière de communication et d’accessibilité.
Le sous-titrage est idéal pour les contenus vidéo où une synthèse rapide et visuelle du dialogue est nécessaire. La transcription quant à elle convient mieux lorsqu’une documentation précise de la parole est requise.
Le sous-titrage est immédiat, il nécessite d’avoir un support visuel (une vidéo), tandis que la transcription peut être lue à tout moment, sans avoir à visionner quoi que ce soit.
Si l’on peut envisager de lire des sous-titres bruts, il est généralement plus agréable de lire une transcription sur papier ou au format numérique.

Exemple : Un cours en ligne sur la biologie moléculaire est à la fois sous-titré pour les étudiants malentendants et accompagné d’une retranscription complète pour ceux qui préfèrent lire le contenu. Cette approche permet à chaque étudiant de choisir le format qui lui convient le mieux.

Les avantages de la transcription et du sous-titrage 

Au-delà de leur côté pratique, le sous-titrage et la transcription jouent un rôle essentiel dans la promotion de l’accessibilité et de l’inclusion au sein des médias et de la communication. En rendant le contenu audiovisuel et oral accessible à large public, ils contribuent à réduire les barrières linguistiques, culturelles et physiques, et à favoriser une société plus inclusive et équitable.

Des études ont montré que le sous-titrage et la transcription augmentent l’engagement et la rétention de l’information chez les spectateurs, ce qui en fait des outils précieux pour les créateurs de contenu cherchant à atteindre un public diversifié.
L’une d’entre elles, réalisée par Verizon Media et Publicis Media a révélé qu’une grande partie des personnes utilisant des sous-titres n’ont pas de déficience auditive mais apprécient la possibilité de regarder des vidéos sans son​.

L’ajout de sous-titres et de transcriptions est largement reconnu pour renforcer la mémorisation de la marque et faciliter la compréhension des spectateurs, deux éléments essentiels pour une communication et un marketing efficaces. De plus, l’intégration de sous-titres peut favoriser la visibilité des vidéos dans les algorithmes de recherche (SEO), ce qui rend le contenu plus accessible​. 

Enfin, des études académiques confirment que les sous-titres peuvent contribuer à l’apprentissage et à la rétention d’informations, notamment dans les contextes éducatifs où ils aident les étudiants à se concentrer et à mieux assimiler le contenu​. 

Usages de l’intelligence artificielle et limites de l’automatisation

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle joue un rôle important dans la génération de sous-titres et de transcriptions automatiques. Mais mieux vaut reconnaître les limites de cette technologie. Bien que l’IA puisse être efficace pour transcrire rapidement de grandes quantités de contenu, elle manque souvent de la finesse et de la sensibilité humaine 

nécessaires pour produire des résultats précis et contextuellement adaptés. La connexion et les émotions entre êtres humains passent souvent par la parole.

Exemple : les sous-titres générés par des algorithmes peuvent contenir des erreurs de syntaxe, d’orthographe ou d’interprétation, ce qui peut nuire à l’expérience utilisateur et même ternir l’image de l’entreprise. De même, les transcriptions automatiques peuvent manquer d’émotion et de contextualisation et cela peut compromettre la compréhension et l’impact du contenu.

Les subtilités du langage, les nuances de l’expression humaine, les noms propres, les expressions et l’humour ne peuvent être pleinement appréhendées par les algorithmes. Cela rend l’intervention humaine indispensable pour garantir des contenus de qualité et la pertinence des sous-titres et des transcriptions. Les humains peuvent apporter de la valeur à partir de leur expérience et de leur connaissance du public cible. Ils peuvent corriger les erreurs et les malentendus que les machines ne “voient” pas.

Chez Kalliopé, agence de traduction à Paris, nous sommes conscients de l’importance de proposer des sous-titres et des transcriptions de haute qualité. Pour en savoir plus sur nos services linguistiques et sur le sous-titrage et la transcription en particulier, n’hésitez pas à contacter notre équipe.  

Autres articles